...

Coup de filet européen dans le secteur de l’IPTV pirate. Un réseau avec plus de 2 millions d’abonnés a été démantelé en début de mois.

L’agence européenne de coopération policière Europol annonce le succès en début de mois d’une opération de démantèlement d’un vaste réseau de distribution de contenus audiovisuels en Europe, en Asie et au Moyen-Orient.

Selon l’Unité de coopération judiciaire de l’Union européenne Eurojust, une cinquantaine de serveurs ont été mis hors ligne en France, Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Danemark, Suède, République tchèque, Pologne et en Espagne.

C’est principalement depuis l’Espagne qu’un groupe agissait depuis 2014. Il utilisait plusieurs sites web en Europe et d’autres pays pour permettre l’accès à des chaînes de télévision payante de fournisseurs légaux en piratant leur signal. Onze personnes ont été arrêtées.

Pour plus de 2 millions de clients, le réseau proposait l’accès illégal à plus de 40 000 chaînes TV, films et documentaires, ainsi que d’autres contenus. La consultation illicite pour des services comme Netflix, Amazon et HBO est notamment citée.

IPTV pirate
Dans le cadre de l’opération policière, des saisies de biens pour un montant de 4,8 millions d’euros ont eu lieu, dont des propriétés, voitures, montres de luxe, argent liquide, équipements électroniques et cryptomonnaies. Onze comptes bancaires pour une valeur de 1,1 million d’euros ont été gelés.

D’après Europol, le réseau avait même mis en place un service client pour les abonnés et acceptait des paiements via PayPal. Il aurait engrangé pour de l’ordre de 15 millions d’euros. ” L’enquête s’est concentrée sur la fermeture des serveurs et la déconnexion des adresses IP, ainsi que sur l’obtention d’informations pertinentes pour démanteler efficacement le groupe. ”

Une opération d’une telle envergure n’est pas une première. En septembre dernier, les autorités européennes avaient contribué au démantèlement d’un autre réseau d’IPTV pirate avec la mise hors ligne de plus de 200 serveurs en Europe.