...

L’association Anticor s’interroge sur un éventuel problème de favoritisme dans la gestion et l’exploitation de l’application StopCovid, au vu de ses coûts de fonctionnement.

Avec 2% environ de la population ayant installé l’application de tracing StopCovid destinée à contribuer aux mesures qui éviteront une recontamination massive et un retour en force de l’épidémie de Covid-19, on est encore très loin de la masse critique nécessaire pour rendre le dispositif efficace et protecteur.

Au-delà de sa conception dans la douleur, entre choix techniques (centralisé / décentralisé) et de respect de la vie personnelle (usage et protection des données récoltées), c’est maintenant son exploitation qui attire l’attention.

StopCovid
Le site en ligne L’Obs avait observé que le coût de fonctionnement de l’application s’élevait à 200 000 à 300 000 € par mois, un montant plutôt élevé et entrant dans un périmètre qui impose en principal un appel d’offre, qui n’a pas eu lieu.

L’association de lutte contre la corruption Anticor a réagi en déposant le 10 juin un signalement auprès du Procureur de la République pour “soupçon de favoritisme” et manquement aux règles des commandes publiques, ces dernières prévoyant la nécessité d’un appel d’offres pour tous les projets dépassant 139 000 €.

Si aucune enquête n’est ouverte à la suite de ce signalement, la présidente de l’association indique envisager de déposer plainte.